La mécanisation


La réussite de la production de PPAM en Agriculture Biologique est en grande partie conditionnée par la maitrise de la mécanisation des différentes étapes de l’itinéraire technique:

  • La plantation:

L’implantation d’une parcelle de plantes à parfum, aromatiques ou médicinales doit être anticipée afin de la réaliser dans les meilleures conditions. Une plantation bien préparée et effectuée correctement permettra de limiter considérablement les problèmes survenant pendant toute la durée de la parcelle.

Les raisons:

– Une bonne préparation de sol, avec plusieurs faux-semis, limitera les levées d’adventices.

– Un bon taux de reprise des plants permet de limiter les « vides » dans le rang, raccourcira le délai de fermeture de celui-ci, et par conséquent le nombre désherbage.

– Un espace inter-rang régulier et des rangs droits amélioreront la précision des interventions mécaniques.

  • La maitrise des adventices:

Différentes méthodes de gestion des adventices existent, elles sont souvent empruntées à d’autres filières telles que les grandes cultures, la vigne ou le maraichage.

Les outils de désherbages mécanique:

La grande majorité des exploitations possèderont ce type de matériel car moins couteux et plus simple d’utilisation, dans cette catégorie on peut trouver des outils très simple et souvent peux onéreux comme des outils beaucoup plus élaborés, spécifiques et malheureusement moins abordable.

Les outils non-animés

La base de l’outil est souvent appelée « bineuse » il s’agit en réalité d’un châssis de cultivateur plus ou moins lourd provenant du commerce ou auto-construit. La rigidité et la hauteur de ce châssis est a définir en fonction de vos sols et de vols cultures. Ex: une producteur de persil ou de basilic en sol sableux pourra utiliser un châssis léger et bas alors qu’un producteur de Lavandin en sol argilo-calcaire très pierreux devra s’équiper d’un châssis très rigide et d’une hauteur assez importante pour pouvoir laisser passer de vieux lavandins.

Sur ce châssis il faut ensuite monter les dents, il en existe différents modèles rigide ou à ressort, et de hauteur et épaisseur différentes.

Les socs sont les éléments en contact avec le sol, il y a des socs étroits permettant un travail plus en profondeur et d’autres très large permettant d’effectuer un « scalpage » c’est à dire travailler sur de faible profondeur dans le seul but de couper les racines des adventices.

 

Bineuse ppam sur base de vibroculteur

Bineuse ppam sur base de vibroculteur

Cette bineuse est adaptée à la culture de plantes annuelles sur butte, elle est faite sur une base de vibroculteur léger avec des dents vibrantes et des socs moyennement larges de type « trèfle ».

 Elle permet un travail en sol léger sur des cultures basses.

 

 

 

 

 

Bineuse ppam sur base de cultivateur avec dents vibrantes et soc droits

Bineuse ppam sur base de cultivateur avec dents vibrantes et soc droits

 

Nous avons ici une bineuse plus lourde, sur une base de cultivateur beaucoup plus solide, équipée de dents à ressort « queue de cochon » avec des socs droits. La hauteur est plus importante.

Cet outil permet de travailler dans des sols plus lourd ou pris en masse, sur des cultures plus hautes.

 

 

 

Accessoires pour outils non-animés

Il est possible voire conseillé de rajouter différents accessoires sur vos bineuses. Ces accessoires permettrons d’améliorer la qualité du travail principalement sur le rang de plantation.

Les doigts KRESS:
Bineuse super-crop & doigts kress

Bineuse super-crop & doigts kress

Ils sont composés de deux disques avec des doigts en caoutchouc qui ont pour but de passer de chaque coté de la plante afin d’extirper les adventices présentes au pied de celles-ci. La taille et la rigidité des doigts est modifiable en fonction de texture du sol et de la taille des plantes. La pression des éléments au sol est réglable.

L’efficacité de cet outil est très bonne en sols peu pierreux et sur des adventices jeunes. Le sol doit être sec, il est donc important d’anticiper le passage de cet outil afin de ne pas rater la fenêtre d’intervention.

 

 

Les ailes Bathelier:
mécanisation en ppam - ailes bathelier

Ailes bathelier montées sur une bineuse autoconstruite

Plan - autoconstruction aile bathelier

Plan pour fabrication aile bathelier

Une nouvelle bineuse à la ferme de Vauvenières:

 

Pour répondre à de nouveaux besoins technique dû à la généralisation de couverts végétaux inter-rang sur les parcelles de l’exploitation, nous avons décidé de construire nous même une nouvelle bineuse.

 

Les intérêts de l’auto-construction:

 

-Economiques: Coût de revient d’environ 1000€ pour la bineuse complète.

-Technique: Nous avons pu positionner chaque élément exactement où nous le voulions.

 

En image:

Autoconstruction bineuse etape 1

Autoconstruction bineuse etape 1

Bineuse couvert

Bineuse couvert

Autoconstruction bineuse etape 3

Autoconstruction bineuse etape 3

Autoconstruction bineuse etape 2

Autoconstruction bineuse etape 2

Bineuse premier essai

Bineuse premier essai

IMG_20151001_182734

Bineuse ppam couvert finie

Bineuse ppam couvert finie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

Voici un partenaire intéressant dans le domaine de l’autoconstruction: Voir le site

Logo de l'atelier paysan

Atelier paysan